Toutes les questions que vous avez pu vous poser sur la naissance du projet

La plus grande campagne de financement de France ! Voila ce que nous avons réussi à construire avec 18000 personnes. Tout est parti d’un constat : Celui que le patrimoine en péril doit se trouver un destin collectif ! Un homme ne peut sauver un monument comme le château de la Mothe Chandeniers, par contre, des dizaines de milliers le peuvent.
Il ne s’agissait pas seulement de trouver des donateurs pour le racheter mais surtout des ambassadeurs pour le sauver sur la durée.
Comment est née l’idée ?

Lorsque Dartagnans et Adopte un château ont imaginé cette aventure, il s’agissait surtout de répondre à deux nécessités : Sauver des monuments en péril (ou en phase de l’être) et permettre au plus grand nombre de se réapproprier le Patrimoine.
Nous avons tous un jour pensé, lancé en l’air, l’idée d’acheter un château à plusieurs… Mais comment imaginer un cadre juridique pour rendre l’opération viable. Après deux ans de travail et de consultation auprès d’avocats spécialisés, d’experts en différents domaines, nous avons construit un cadre, un projet, pouvant permettre de réunir, concrètement, différentes personnes autour de la sauvegarde du patrimoine.

Banner
+

Comment avons-nous choisi le château de la Mothe Chandeniers ?

Après plusieurs prises de contact avec des porteurs de projets et une première tentative sur le château de Paluel, La Mothe Chandeniers est vite devenu une évidence. Pour cette première aventure, le monument devait réunir plusieurs critères :

  • Un critère de péril : nous devions trouver un monument en grand péril. Nous constituons une liste de monuments en péril depuis plusieurs années, entre le listing d’Adopte un château et celui de Dartagnans nous avons plus d’une centaine de monuments identifiés en attente de solutions.
  • Un critère affectif : comment trouver un monument fédérateur par son destin, son histoire et son territoire.
  • Un critère empirique : celui de l’affectif, nous sommes des entrepreneurs mais nous sommes surtout des amoureux du patrimoine et lorsque nous avons a choisir un monument ce sont aussi nos tripes qui parlent.